search

Accueil > Ressources formatives > PREVENTION DU DECROCHAGE > VIDEO- "Difficultés des adolescents avec le savoir et le lycée" - Conférence (...)

VIDEO- "Difficultés des adolescents avec le savoir et le lycée" - Conférence deThierry VIGNERON

lundi 5 février 2018, par Marie DELAHAYE

Les nouveaux "symptômes", intervention de Thierry VIGNERON, psychologue et président de l’association AREA (Accueil Recherche Ecoute) fondée en 2001.
Séminaire des PsyEN du 17 octobre 2017


Durée : 48:34

L’association AREA reçoit chaque année entre 150 et 200 adolescents (selon la définition de l’OMS : jeunes de 11 à 26 ans), jeunes en délicatesse avec l’école.

Phobie scolaire, point de rupture juste avant le décrochage. Pourquoi ? Pluralité des causes sans concurrence. Le décrochage survient après le collège, avec la puberté comme phénomène central. Après le lycée, le phénomène peut être plus massif. Pour les enseignants : décrochage = sortir sans diplôme. Quitter l’école sans diplôme est une césure qui laisse le sujet désemparé.

Ce qui a changé dans l’institution scolaire : avant, les jeunes sortaient des effectifs et on « les perdait ». Maintenant ce n’est plus le cas mais identifier le bon interlocuteur est un peu compliqué. Ce qui a changé : le rapport à l’autorité, le rapport au savoir, ce que sont les sujets modernes, contemporains et leur rapport à l’objet de satisfaction. L’autorité peut se loger dans le groupe, dans la bande, le semblable, le compagnon virtuel, le corps, l’objet. L’école n’a plus le monopole du savoir. Le savoir peut également s’acquérir sans les autres (ex : MOOC). Les jeunes se posent la question de l’utilité du savoir. Le rapport à la consommation, à la satisfaction, à l’identification a changé également.

Thierry VIGNERON expose quelques cas cliniques : un jeune en décrochage pour un rapport à l’objet (drogue), un autre pour un rapport au corps (maux de ventre sans arrêt), un autre encore qui fait des malaises à répétition.