search

Accueil > Ressources formatives > EVALUATION - COMPETENCES > VIDEO - "L’évaluation des compétences : une réflexion de didactique (...)

VIDEO - "L’évaluation des compétences : une réflexion de didactique professionnelle" - Conférence de Patrick MAYEN

mardi 25 avril 2017, par Marie DELAHAYE

Patrick MAYEN est Professeur des Universités en Didactique professionnelle à Agrosup Dijon (Institut national supérieur des sciences agronomiques, de l’alimentation et de l’environnement.)

Il est intervenu dans le cadre du colloque de l’ADMEE (Association pour le Développement des Méthodologies d’Evaluation en Education en Europe) à Dijon, le 28 janvier dernier : "Regards croisés sur l’évaluation des compétences en formation initiale et situation de travail".

Pour suivre la conférence, cliquez sur la photo

Durée : 34’

La question de l’évaluation n’est pas une question simple.

L’entrée est située : on essaie de comprendre des compétences en relation à des situations. Un professionnel compétent est un professionnel qui maitrise bien une famille de situations. Cette idée de famille de situations présente un certain intérêt pour comprendre comment un professionnel peut devenir un professionnel plus compétent pour maîtriser une classe de situations et des situations nouvelles car aucune situation ne se répète à l’identique (ajustement, adaptation nécessaires). La question de variabilité est une question fondamentale. Le contexte, « l’enrobage » est inhérent structurellement à la situation. L’analyse systématique, la compréhension systématique des taches et des situations proposées aux élèves est indispensable.

Approche analytique d’une situation

• Une situation de travail est une unité. La compétence est la correspondance avec les situations, c’est la maîtrise de l’unité.

• Les situations professionnelle comme les situations sociales sont finalisées et sont définies par des buts. Une fonction…des buts.

• Une situation de travail ou sociale est constituée par un environnement particulier toujours fait avec des espaces (topographiques, architecturaux, institutionnels et organisationnels).

• Toute situation est constituée par des prescriptions sous deux formes : buts à atteindre et manières de faire attendues (normes qui font intégralement partie de l’environnement dans lequel nous vivons).

• Quand nous sommes dans une situation nous avons à agir sur quelque chose et avec quelque chose. Ce n’est pas si simple…L’identification de ce qui est essentiel, de ce que nous devons prendre en compte ne va jamais de soi. Dans un grand nombre de cas, il y a erreur d’objet sur lequel travailler.

• Dans un environnement adéquat, favorablement aidant, nous sommes beaucoup plus compétents.

• Une situation de travail, comme d’apprentissage, sociale…est constituée d’un ensemble d‘acteurs. Le nombre d’acteurs, de normes est souvent méconnu, opaque, brouillé et rend la compétence difficile.

Dans quelles conditions doit-on placer les personnes pour identifier et évaluer leurs compétences voire d’être capables de les évaluer eux-mêmes ?
Identifier quelques situations spécifiques, suffisamment complexes. Nécessité de faire des diagnostics. La compétence est définie comme l’intelligence des situations.

Si on constitue des situations pour évaluer : travailler sur la variabilité des situations, sur le rôle et l’usage du langage qui sont déterminants.