Accueil  >  Vidéos de formation  >  VIDEOS  >  Enseignements disciplinaires > Le microbiote intestinal et son rôle dans le bon fonctionnement du corps humain

Rubrique Sciences biologiques

Le microbiote intestinal et son rôle dans le bon fonctionnement du corps humain

Le 30 janvier 2017 - Grunhilde SEVA

Intervention de Pierre LAPAQUETTE, enseignant-chercheur en microbiologie à l’Université de Bourgogne - 12 janvier 2017

Pierre LAPAQUETTE a été chercheur post-doctorant à l’Institut Pasteur de Paris, après un doctorat sur la thématique « microbes, intestin, inflammation et susceptibilité de l’hôte ».


Le microbiote intestinal et son rôle dans le... par ac-dijon-formation

Le microbiote intestinal remplit une fonction d’organe à part entière. Il existe 5000 à 6000 articles scientifiques sur le microbiote, dont la moitié sur le microbiote intestinal : il s’agit d’un domaine de connaissance très dynamique, dont les contours sont encore incertains. Les expériences sont réalisées sur des organismes modèles. On part du principe que c’est transposable chez l’homme, mais cela n’est pas sûr.

Définition du microbiote : l’ensemble des microorganismes (bactéries, archées, virus, champignons, protistes).
1. Les origines : historique rapide de la découverte des microbiotes associés à l‘Homme
Les microorganismes et bactéries sont présents partout, même dans des conditions extrêmes (températures négatives ou très chaudes, résistent à des pressions importantes). Les bactéries peuvent coloniser des environnements même les plus extrêmes.
Techniques pour identifier les bactéries composant un microbiote : analyse en culture dépendante (mise en culture, tests biochimiques) / en culture indépendante = techniques de biologie moléculaire permettant le séquençage nouvelle génération. Historique de la découverte des microbiotes associés à l’Homme.
2. Qui est là ? la composition bactérienne du microbiote intestinal
On héberge en moyenne 1 à 2 kgs de bactéries dans notre intestin, dont 500 à 1 000 espèces bactériennes différentes, soit 9.9 millions de gènes (= métagénome de ces bactéries). Le génome humain comprend 30 000 gènes. Certains des gènes du microbiote vont être utiles à notre organisme. Les microbiotes sont des bactéries anaérobies strictes (ne vivent pas en présence d’oxygène). Du début à la fin du tube digestif, on n’a pas la même communauté microbienne.
3. Est-ce que le microbiote intestinal reste le même au cours de la vie ? Dynamique du microbiote intestinal. Microbiote très instable jusqu’à l’âge de 4 - 5 ans, et très variable chez le petit enfant. Les changements d’alimentation impactent fortement la composition du microbiote. Chez l’adulte, le microbiote est relativement stable dans le temps, et contribue au bon fonctionnement. L’équilibre de ce microbiote est maintenu par le bais de régulations permanentes. Le microbiote est une protection contre les bactéries pathogènes. Trois paramètres majeurs sont souvent étudiés : l’architecture de base du microbiote (proportion des 5 phyla) / richesse du microbiote (diversité et quantité) / stabilité du microbiote. Chez les personnes âgées, on remarque une diminution de la diversité, mais les résultats varient d’un individu à l’autre. Le microbiote évolue durant la grossesse. Il est affecté par le mode de vie (alimentation, hygiène, médicaments, tabacs, alcool, vaccination…).
4. Pourquoi le microbiote intestinal peut-il être considéré comme un organe de notre corps ? Le rôle du microbiote intestinal dans le corps humain. Organe : ensemble de cellules capables de remplir une (ou plusieurs) fonction(s) déterminée(s). Microbiote : ensemble de cellules bactériennes remplissant plusieurs fonctions déterminées. Le microbiote joue un rôle important pour extraire l’énergie à partir des nutriments, pour l’immunité innée et adaptative. Il représente une barrière microbiologique, et joue un rôle dans la biosynthèse et la biotransformation des molécules. Le microbiote jouerait un rôle entre l’intestin et le cerveau. Paradoxe : l’hôte (l’Homme) doit réussir à tolérer le microbiote intestinal tout en étant capable de reconnaître rapidement des microbes pathogènes. Il y a un dialogue permanent entre notre système immunitaire et le microbiote intestinal.
5. Est-ce que des perturbations du microbiote pourraient être à l’origine de maladies chez l’Homme ? Les dysbioses du microbiote associées à des maladies. Dysbiose (altération chronique de l’équilibre du microbiote intestinal) ≠ eubiose. Pathologie pour lesquelles on trouve une perturbation du microbiote : maladies immunitaires (diabète de type I, maladies inflammatoires chroniques intestinales, sclérose en plaques…), maladies métaboliques (obésité, diabète de type 2), cancers (cancer colorectal, sphère ORL et estomac), troubles du système nerveux (autisme, schizophrénie…). La dysbiose peut affecter la diversité du microbiote, et peut en changer la composition (émergence de bactéries potentiellement pathogènes). Mais la question reste sans réponse : la dysbiose est-elle une cause ou une conséquence de la maladie ?
6. Quelles sont les applications médicales possibles des connaissances sur le microbiote intestinal ? Le microbiote peut-ils servir d’outils diagnostic ? Est-il possible d’agir sur le microbiote intestinal pour soigner des maladies chez l’Homme ? Beaucoup d’études ont été menées, d’autres sont en cours. Le microbiote pourrait servir d’outil diagnostic dans le futur.

Durée : 02:24:41